ASSOCIATION NOTRE-DAME D’ESPIET

110305_143136_660101

Mentions légales

 DERNIÈRE MISE A JOUR LE 20/1/18 A 19:10

Compteur de visites ==>

<== Visiteurs actifs

Toute reproduction textuelle ou graphique interdite

L’Eglise de son début à aujourd’hui

L’Eglise Notre-Dame d’Espiet

de son début à aujourd’hui



L’affaire des statues




Le bulletin de la Société archéologique de Bordeaux, dans le numéro de 1888  indique, au sujet de l’église d’Espiet  :


«  …. Cette église est du reste romane. On remarque à son portail du midi, sur  un chapiteau, la figure de la Sainte Vierge avec l’enfant Jésus,  représentation  asses rare à cette époque de l’architecture religieuse.  »


La même année se produit «  l’affaire  » de la statue de Notre Dame d’Espiet, signalée en 1886 comme se trouvant déposée dans les fonds baptismaux. En 1888 elle se trouve à la Foire Saint Fort à Bordeaux, après avoir été vendue par le curé de Camiac, desservant Espiet.


Cette Vierge assise, portant l’enfant Jésus qui tient dans sa main, une boule, spécimen très rare de l’époque romane. (représentée sur la planche 1 du Tome 13 de 1888 (Dessin  de Mr. Augier)


Après  une intervention des membres de la société auprès du Préfet (lettre du 9 juin 1888) et auprès du Ministre (lettre du 27.9.1888) la statue est rachetée par le musée des Antiques de Bordeaux ( T  L IV – 1889)


Cette statue se trouve actuellement  toujours au musée d’Aquitaine.


La lecture des registres des délibérations du Conseil Municipal de cette époque et de celui des différentes lettres adressées à ce sujet révèle que plusieurs statues ont disparues de l’église, seule la plus précieuse  et la plus rare a pu être retrouvée.

Espiet.fr